• nomade.news

La voiture volante !

Le premier modèle de série de voitures volantes au monde fait ses débuts dans l'aviation au salon aéronautique de Farnborough. C'est la toute première fois que le PAL-V Liberty sera présent dans un salon aéronautique et au Royaume-Uni (16 au 22 juillet).


Au cours des dernières années, la Société PAL-V NV s'est efforcée sans relâche à perfectionner sa conception et la mise en place du processus de production et de la chaîne logistique.




« Le modèle de série représente le moment de vérité. Le moment où disparaît le mur qui sépare la fiction de la réalité . Un modèle de série constitue la dernière étape du processus de recherche et développement, avant le commencement de la production à plein régime et la livraison. Toutes les certifications requises pour la commercialisation seront accordées sur la base de ce modèle de série. C'est le tournant décisif qui sépare les pionniers des rêveurs ».





Le PAL-V Liberty franchit actuellement la dernière étape du processus de certification : la démonstration de conformité. « De nombreux tests sont nécessaires pour prouver que le PAL-V Liberty est conforme aux réglementations », a déclaré Mike Stekelenburg, ingénieur en chef chez PAL-V. Il a ajouté : « Notre philosophie de conception basée sur le respect des réglementations routières et aériennes en vigueur nous a fait gagner de nombreuses années en termes de mise sur le marché. Au lieu d'opter pour un concept de voiture volante s'appuyant sur des technologies qui n'existent pas encore ou qui ne sont pas encore au point, et demandant de nouvelles réglementations, nous avons délibérément choisi de concevoir, développer et fabriquer une voiture volante dotée de technologies éprouvées. Cette approche va nous permettre de livrer les premiers produits dans des délais réalistes et imminents ».


En attendant, les clients précurseurs de PAL-V se forgent une expérience dans les écoles de pilotage du monde entier, en vue des livraisons qui démarreront en 2020. Ils n'ont jamais été aussi proches de la « conduite volante » de porte à porte.





Les avantages par rapport à un avion classique :


Encore une question de sécurité : contrairement à un avion aux ailes fixes, il ne peut pas décrocher et les atterrissages par vents travers sont plus faciles et plus sûrs.

Côté pratique et confort : même dans les turbulences il continue à voler de manière régulière avec une excellente stabilité grâce à la grande vitesse du rotor. Seulement 20% des turbulences ressenties dans un avion classique seront perçues en PAL-V. Versatilité : parce qu’un gyrocoptère peut voler très lentement, il besoin de peu de surface au sol pour atterrir. La distance de décollage se situe entre 90m et 200m. Et comme la gestion des turbulences et des vents travers est meilleure, il est possible de voler en toute sécurité avec le PAL-V LIBERTY alors que les avions dotés d’ailes fixes, quant à eux, peuvent rester cloués au sol.

Plaisir et efficacité: une large gamme de vitesses avec une très faible vitesse minimum horizontale (de 50KM/h jusqu’à 180 km/h). On peut également planer à petite vitesse et atterrir verticalement en sécurité.

Les avantages par rapport à un hélicoptère :


Sécurité et facilité de pilotage : un gyrocoptère est très facile et sûr à piloter car il s’agit d’un système mécanique stable. A l’inverse, du fait de son système instable, l’hélicoptère, est maintenu dans les airs grâce aux aptitudes du pilote qui utilise ses deux mains et ses deux pieds. Un hélicoptère est plus compliqué à piloter et de ce fait plus risqué et plus exigeant en compétences.

Versatilité : à l’inverse de l’hélicoptère, un gyrocoptère ne peut pas décoller ni atterrir à la verticale. Cette caractéristique peut sembler en limiter considérablement l’intérêt mais il n’en est rien car le PAL-V a la capacité de rouler. Dans la mesure où vous pouvez piloter le PAL-V LIBERTY vers votre destination finale, il est encore plus utile et souple d’utilisation qu’un hélicoptère : le décollage en proximité est un avantage appréciable et il n’y a pas besoin de solution de gardiennage au point d’atterrissage. D’ailleurs, l’atterrissage d’un hélicoptère sur les zones souhaitées n’est pas forcement possible ni autorisé, ce qui rend l’hélicoptère relativement encombrant à l’usage. On voit ainsi que les hélicoptères ne sont pas aussi pratiques et utiles que le PAL-V LIBERTY.

Economique à l’acquisition et à l’usage: un gyrocoptère PAL-V est beaucoup moins onéreux qu’un hélicoptère, il peut faire la plupart des missions de l’hélicoptère et d’autres en plus..De plus, le PAL-V pouvant se garer dans votre garage, vous économisez un coût de parking.





A-t-on besoin d’un permis pour piloter le PAL-V ?


Oui, il est absolument nécessaire d’en posséder un. Il est possible de l’obtenir dans des écoles d’aviation partout à travers le monde. Pour piloter tout aéronef il est nécessaire de connaitre les bases de la navigation, les instruments, la météorologie, l’aérodynamique et les performances de vol. Tout pilote d’aéronef a besoin d’un entrainement et le PAL V LIBERTY, en ce qui concerne sa partie aviation, ne déroge pas à la règle. Pour obtenir le permis, le candidat doit passer un examen théorique et effectuer un nombre suffisant d’heures de pratique, d’abord accompagné d’un instructeur puis seul pour apprendre à piloter un gyrocoptère. Le permis pour le gyrocoptère peut être obtenu dans la plupart des cas après 30 à 40 h d’entrainement, selon les aptitudes et le talent du candidat.


Où sera t-il produit ?

Le PAL-V sera assemblé aux Pays-Bas. Certaines pièces et systèmes seront produits par de grandes sociétés leader sur le marché et proviendront de différents pays.

Combien de temps met-on pour changer de mode ?

Pour passer du mode conduite sur route au mode vol ou vice-versa il faudra compter 5 à 10 minutes.


A propos de PAL-V


PAL-V International B.V., société qui a initié le développement du PAL-V, est située à Raamsdonksveer, aux Pays Bas. L’entreprise fut créée en 2007 pour commercialiser le concept développé depuis 1999. L'équipe est composé d’entrepreneurs néerlandais qui ont une expertise en aviation, dans l'automobile, en recherche et marketing. PAL-V Europe a réussi à rassembler les meilleurs talents disponibles. En testant son véhicule prototype en 2011/2012, PALV a démontré faisabilité technique et certificabilité au sein d’un cadre de régulations existantes. La société est composée d’un groupe informel d’investisseurs et a également reçu un financement de la part du Ministère des Affaires Economiques néerlandais. Trois ministres néerlandais soutiennent le projet fondé sur l’innovation technique et son potentiel économique.


www.pal-v.com

Suivez nous aussi sur :

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle